Menu

Mon projet pour le 18e et pour Paris

Je suis candidat pour être le prochain Maire du 18ème arrondissement de Paris.

Habitant du quartier Chapelle-Goutte d'Or, je suis d'abord et avant tout un enfant du 18ème et heureux papa d'une petite fille que j'aimerais pouvoir continuer à élever ici, dans notre arrondissement.

Élu d'opposition depuis 2014, j'ai écouté, analysé, décortiqué et surtout proposé. Je suis fier d'avoir réussi à mettre au cœur de l'actualité parisienne et nationale des enjeux délaissés aussi bien par la gauche que par la droite comme sur la situation des portes de La Chapelle et d'Aubervilliers, le harcèlement de rue, le fléau du crack ou la ruine du patrimoine de la Ville. J'ai publié le récit de ce travail dans un livre – La Honte – paru en octobre dernier aux éditions Albin Michel.

Comme beaucoup d'entre vous, j'ai le sentiment que notre ville est un bateau ivre, sans cap ni vision : saleté endémique de nos rues, explosion de l'insécurité et des incivilités, flambée des actes antisémites, homophobes et du harcèlement de rue, aberrations écologiques, bétonisation à outrance, fuite des classes moyennes, des familles et des retraités, congestion automobile et pollution chronique, quartiers ghettoïsés, recrudescence de la toxicomanie, etc.

Notre arrondissement mérite mieux ; il mérite le meilleur !

Aujourd'hui, je suis le seul à avoir une vision globale et cohérente de notre ville et à proposer un plan d'action précis avec des solutions concrètes et efficaces.

Le soutien officiel de Valérie Pécresse, la Présidente de la région Île-de-France, est la meilleure garantie du sérieux et de la crédibilité de notre projet.

Avec mon équipe, nous partageons le même amour de notre ville et une sincère et inébranlable détermination à agir pour mieux vivre dans le 18ème.

Bien fidèlement,

Pierre Liscia

PROPRETÉ - Paris, zone de propreté prioritaire !

Paris est une ville sale. C’est le premier motif d’insatisfaction avec 74% des Parisiens mécontents de l’action de la Maire en matière de propreté. Malgré un budget annuel de 500 millions d’euros, la situation s’est empirée d’année en année. La question n’est plus de savoir combien est dépensé, mais comment. Réforme de la gouvernance, meilleure répartition des moyens, accentuation de la prévention et renforcement des sanctions : il n’y a pas de fatalité à ce que notre capitale échoue là où d’autres ont réussi. Nous ferons de Paris une ville (enfin !) propre. C’est une question de respect des Parisiens, des Français et des visiteurs. Une question de dignité pour nos quartiers.

INSÉCURITÉ - Tolérance zéro contre la délinquance du quotidien

Alors que tous les indicateurs sont au rouge et que l’insécurité et la délinquance augmentent dans tous les arrondissements de la capitale, la Ville ne cesse de dissimuler son inaction derrière son incompétence. Si la Préfecture de Police est compétente en matière de police, la Ville est loin d’être dénuée de leviers d’action. Nous sommes déterminés à les actionner tous.

LOGEMENT - Casser les ghettos pour renouer avec la mixité sociale

La Ville de Paris a développé une vision à sens unique de la mixité sociale, bien plus soucieuse d’abolir les ghettos de riches que de déghettoïser les quartiers populaires. Nous ne pouvons plus accepter que la Ville continue à accroitre la part de logements sociaux dans les arrondissements qui sont déjà surdotés. Le parc social doit permettre aux classes moyennes et aux familles qui fuient la capitale de s’y loger et l'entretien de l'existant est notre priorité.

ÉDUCATION ET PETITE ENFANCE - Faire revenir les familles dans le 18e 

Crèches, écoles, cantines, activités périscolaires... être parents dans le 18e relève souvent du parcours du combattant. Nombreux sont les futurs et les jeunes parents à faire le choix de quitter Paris qu'ils considèrent comme une ville encore très largement inadaptée pour les familles, plutôt que d'avoir à affronter le parcours d'ostacles qui les attend. Pour éviter que Paris ne se vide de ses familles, nous entendons faire de notre arrondissement une véritable terre d'accueil pour elles et leurs progénitures. 

VIE COMMERCANTE - Un pacte de confiance avec les premiers animateurs de la vie locale

Dans certains quartiers, les commerçants, artisans et restaurateurs sont livrés à eux-mêmes sans forcément pouvoir faire face à la montée de l’insécurité et de la délinquance aux abords de leur établissement. Conséquence directe de cet environnement dégradé, ils voient leur fréquentation diminuer et leur chiffre d’affaires chuter. Parce que ces enseignes de proximité sont au coeur de la vie locale et leur maintien est essentiel à l’animation et à l’amélioration du cadre de vie, nous nous nous engagerons résolument à leurs côtés.

ENVIRONNEMENT - Paris ville pionnière en matière d’écologie positive

Paris est l’une des villes les moins vertes du monde, les plus carencées en espace vert, avec des taux de pollution sonores et atmosphériques plus élevés que les seuils européens. L’écologie punitive, restrictive et idéologue a non seulement démontré son inefficacité mais a même eu des effets inverses à ceux qui étaient escomptés. Nous engagerons une révolution écologique incitative dans le 18e et à Paris mais aussi à l’échelle de toute la région Ile-de-France parce que la pollution ne connaît pas la barrière du périphérique.

TOURISME ET PATRIMOINE : faire rayonner la capitale jusque dans les quartiers populaires

Le procès fait au surtourisme est un mauvais procès. C’est l’incapacité de la Ville de Paris à mieux orienter les visiteurs et son inaptitude à leur proposer des parcours alternatifs qui est déplorable plutôt que de regretter l’attractivité exceptionnelle de notre capitale qui est l’une des plus visitée du monde. Nous nous engagerons résolument pour faire profiter l’ensemble des Parisiens et des Franciliens de ce levier économique exceptionnel envié par le monde entier au lieu de déployer de l’énergie et de l’argent pour freiner l’activité touristique.

ESPACES VERTS - Des parcs et jardins agréables et fréquentables

Avec 5,8 m2 d’espace vert par habitant, Paris est la ville la plus carencée en espaces verts d’Europe. Pourtant, certains parcs et jardins parisiens sont menacés par des projets municipaux quand ils ne sont pas désertés par les familles et les promeneurs. Véritables oasis urbaines, nos espaces verts doivent être préservés, entretenus et mis en valeur pour permettre aux riverains de se les réapproprier.

CULTURE - Paris, première ville culturelle d’Europe

Paris doit affirmer sa vocation de première ville culturelle d’Europe en soutenant davantage la création et l’émergence de nouveaux talents, en valorisant son patrimoine et sa richesse architecturale et en développant l’enseignement artistique et l’éducation artistique et culturelle. La Ville de Paris n’a pas su relever les trois grands défis qui lui étaient posés : la concurrence internationale en matière de création, un meilleur accès des Parisiens à la culture et le rééquilibrage de l’offre culturelle en direction des quartiers populaires.

TOXICOMANIE DE RUE - un plan Orsec pour sortir de l’addiction

Porte de la Chapelle, porte d’Aubervilliers, Stalingrad, quais et rames des lignes 4 et 12, Gare du Nord... Ces dernières années, ces quartiers ont sombré dans la drogue, le deal et la toxicomanie de rue, faisant vivre un enfer aux riverains et aux commerçants. Parce que les toxicomanes sont d’abord des personnes malades en grande détresse sanitaire et sociale, nous impulserons, aux côtés des services de l’État, le financement et l’organisation d’une prise en charge médicale et sociale sur le long court, pour sortir ces individus de la rue et leur permettre de surmonter leur dépendance.

CRISE MIGRATOIRE - En finir avec les camps de la honte avec humanité et fermeté

Depuis l’été 2014, les quartiers du nord-est de Paris sont touchés de plein fouet par la crise migratoire qui touche l’Europe et la France. Pourtant, malgré les postures bienveillantes et les discours faussement généreux des centaines de migrants – dont parmi eux des femmes et des enfants – continuent à s’entasser dans des campements de rue dans des conditions d’indignité absolue. C’est une honte pour notre capitale mais aussi pour notre pays. Nous nous engageons à enfin nous donner les moyens d’éradiquer ces campements de la honte avec humanité et fermeté.

DÉMOCRATIE LOCALE ET EXEMPLARITÉ - Mettre fin au sentiment de relégation et d’abandon en donnant enfin la parole aux Parisiens

À Paris, la démocratie locale n'en a que le nom. Elle ne saurait être un gadget destiné à faire oublier une gouvernance unilatérale et brutale. Je m'engage à redonner la parole aux Parisiens, notamment là où le sentiment d'abandon est fort

Dans les médias